Le livre

Le livre est en vente à
La Librairie "L'ECHAPPEE BELLE"
7, rue Gambetta 34200 Sète
0467436454
ou achat par correspondance
contacter l'A.R.A.C, 17 rue de la Liberté 34200 Sète
0467740772



A l'occasion de la commémoration du centenaire de la première Guerre Mondiale, la Nation rend hommage à ses Héros. 

Les Cettois ont payé un lourd tribut durant le conflit.

Leurs noms sont gravés sur le tableau d'honneur des Cettois « Morts pour la France » de la Maire de Sète.

Il contient 804 noms.

Il s'est avéré incomplet et la liste de nos « soldats » a été mise à jour grâce au site Internet du Ministère de la Défense « Mémoire des Hommes », du Tableau d'Honneur des différentes églises et de celui du Lycée Paul Valéry de Sète.

Les recherches ont également été faites auprès des Archives Municipales, des services de la Citoyenneté et des Cimetières de la ville de Sète.

Pour compléter et étayer ce travail de mémoire, les sites Internet suivants ont été consultés :

http://archives-pierresvives.herault.fr (archives militaires et registres d'état civil)

Un fort contingent de Cettois et de régionaux a été incorporé au sein du 81ème Régiment d'Infanterie de Montpellier, des 24ème et 4ème Régiments d'Infanterie Coloniale de Cette et Toulon.

Les parcours de ces régiments, durant le conflit, seront plus particulièrement évoqués au même titre que celui, tragique, des marins.


Le tableau d'Honneur de la Ville de Sète


Le tableau d'Honneur de la ville de Sète se trouve dans l’escalier principal de l'Hôtel de Ville de Sète. Il contient 804 noms. Il est la base des recherches sur les Cettois morts durant la première Guerre Mondiale. (Cf. Annexe 1)

Sur le tableau d'honneur figurent des Cettois de naissance et des Cettois « d'adoption ».
Il s'agit de ceux morts, durant le conflit et de ceux décédés, des suites de leurs blessures ou de maladies, dans les mois et les années qui ont suivi la fin de la guerre.

La consultation du site Internet du Ministère de la Défense ne permet pas de faire des recherches avec l'ancien nom de la ville : "Cette" , mais la majorité des Cettois "Morts pour la France" y sont recensés.
Les recherches faites à partir des noms inscrits au tableau d'honneur permettent d'établir qu'il contient des erreurs sur certains noms ou prénoms (voir la liste corrigée en annexe n°2) et qu'un nom est illisible le n° 696 (découvert : GAS). Il ressort également que trois militaires ont probablement été inscrits deux fois sur le tableau. (IMPARATO Sauveur – Salvator et GACHES Jean et BERGNES Louis)

La consultation des services des Archives, de la Citoyenneté et des Cimetières a permis de poursuivre et d'étayer les recherches.

Les recoupements effectués, avec les fiches du site Internet "Mémoire des Hommes", le tableau d'Honneur, ceux des églises de la Ville du lycée Paul Valéry ainsi que les documents d’archives de la ville, permettent d'établir que 1131 Héros de notre Ville sont nommés et ont perdu la vie pour la France.

Les recherches faites ont permis de découvrir des informations (mêmes partielles) sur 1047 Cettois, natifs ou d'adoption.

84 militaires inscrits aux tableaux de la mairie, des Eglises et du Lycée n'ont pas été retrouvés dans les archives militaires ou de la ville. 


La Mobilisation et la déclaration de guerre

Le samedi 1er août 1914, à quatre heures de l'après-midi, les clochers de France sonnent le tocsin.
C'est la mobilisation générale
 
Le premier jour de la mobilisation est fixé le dimanche 2 août 1914.
L'Allemagne déclare la guerre à la France le lendemain lundi 3 août 1914. A 18 h15, l’ambassadeur d'Allemagne à Paris apporte la déclaration de guerre à René VIVIANI, Président du Conseil.
L'arrivée dans les régiments est programmée sur quinze jours.
Chaque homme doit se conformer à son fascicule de mobilisation. Il indique le jour où il doit rejoindre son corps.

Ils reçoivent une affectation différente selon leur classe.
Les classes de 1887 à 1892 (entre 42 et 47 ans) sont dans la réserve de l'armée territoriale.
Les classes de 1893 à 1899 (entre 35 et 41 ans) sont dans l'armée territoriale.
Les classes de 1900 à 1910 (entre 24 et 34 ans) sont dans la réserve de l'armée active.
Les classes 1911, 1912, 1913 (entre 21 et 23 ans) sont dans l'armée active.

En 1914, l'armée d'active est composée d'environ 800 000 hommes (engagés et appelés). En quelques semaines, avec les rappelés, l'Armée de terre et l'Armée de mer (l'Armée de l'air n'existe pas encore) comptent pratiquement 4 000 000 de militaires.

Durant les quatre années de guerre, ce sont presque 8 000 000 de militaires qui seront engagés dans le conflit.

À Cette (33 000 habitants environ en 1911), on peut estimer que 6 500 hommes seront mobilisés durant les quatre ans de guerre (20 % de la population).
1131 « Cettois » y perdent la vie (dont 1047 identifiés au mois de février 2014). Cf. paragraphe II
Les données nationales, nous permettent d'estimer que 2 300 à 2 500 Cettois réintégreront leurs foyers blessés, malades ou gazés.
 .....................................................................
......................................................................

 
Les Glorieux Cettois

'' Une seule Liste''
Pour la commémoration du 100ème anniversaire de la Grande Guerre, la Nation rend hommage à ses "Glorieux combattants".
Plusieurs milliers de Cettois ont été victimes de cette « Apocalypse » issue de la folie humaine.
804 noms de Cettois "Morts pour la France" sont gravés dans le marbre du Tableau d'Honneur qui a pris place dans l'Hôtel de Ville.
Cette « liste » n'est pas complète. Les recherches effectuées ont permis d'établir que 1131 Cettois, de naissance ou d'adoption, sont morts pour la défense de la Patrie.
Nos Héros, étaient jeunes et moins jeunes, célibataires, mariés, pères de famille. Ils étaient les forces vives de notre cité : journaliers, marins, pêcheurs, tonneliers, portefaix, calfats, commerçants, enseignants, étudiants, employés, malades, prêtre et même délinquants.
Ils n'étaient pas "embusqués", pas tous décorés et pas tous honorés, mais tous sont "Morts pour la France" en faisant honneur à Cette.